Storytelling

Comment ne pas tomber dans le superbe cliché du « le yoga a changé ma vie » ? J’ai beau réfléchir, je ne trouve pas. Probablement parce qu’il n’y a rien à trouver. C’est simplement ma vérité.

Enfant j’étais fascinée par la posture du lotus que j’essayais, en vain, de reproduire. Je n’avais rien d’une mini-yogi. Je n’ai toujours rien d’une grande yogi d’ailleurs si ce n’est l’amour et la conscience que je mets dans ma pratique, et dans l’enseignement que j’ai la chance de partager depuis 2016.

Le yoga a un pouvoir de transformation inégalable, il nous apprend à traverser les couches superficielles pour renouer avec la formidable personne que nous sommes. Le yoga nous apprend à « être », tout simplement.

Bio

5

Pratique le yoga depuis plus de dix ans

5
Titulaire d’une formation 200 heures Yoga Alliance en Vinyasa Hot Yoga (pratique dans une salle chauffée)
5

Finalise actuellement la formation « Shiva Shakti » de Charlotte Saint-Jean ; approfondissement de 300 heures en Vinyasa Flow Yoga validé par Yoga Alliance

5
Diplômée d’État en ski et snowboard
5
Journaliste en presse écrite diplômée du CFPJ de Paris

 le flow

Enfant j’essayais de croiser mes pieds pour les déposer sur mes cuisses mais c’était chose impossible. Puis j’essayais de fermer les yeux et de ne penser à rien, cela aussi était chose impossible. Mais ça me fascinait.

Nous avions des statues et représentations du Bouddha dans la maison familiale, son air si serein et son léger sourire malicieux m’ont toujours inspiré. Autant je pouvais avoir le sourire malicieux, mais pour l’air serein c’était une autre histoire. Plutôt colère et tourments que douceur et lâcher-prise. Et ce n’est pas en avançant dans l’âge que ça s’est amélioré.

C’est en Australie, il y a 18 ans, que je me suis présentée à mon premier cours de yoga, ashtanga yoga. Avec mon hygiène de vie misérable, ma lourde carrure et ma souplesse inexistante autant dire que l’essai s’est avéré être un sombre échec.

5 ans plus tard c’est à Katmandu que j’ai réitéré l’expérience. Un yoga plus doux, un professeur plus attentif et bienveillant mais non, je n’arrivais pas à dépasser le cadre physique. Emprisonnée dans mon mental. Objectif à atteindre. Sentiment d’échec, encore.

C’est pourtant le corps physique qui m’a ramené vers un tapis de yoga. Un ostéopathe inspirant m’a encouragé à renouer avec cette pratique afin de soulager mon corps fracturé de toutes parts. « Tu sais Sarah, ce serait une bonne chose que tu arrêtes de traumatiser ton corps, tu n’en n’auras pas un autre. » Prise de conscience.

Je lui ai fait confiance, j’ai surmonté mes à priori et suis retournée, encore et encore à des cours de yoga. Mes blocages physiques et mes souffrances mentales ne me quittaient pas, mais j’ai continué, et petit à petit la magie s’est mise à opérer. Doucement. Très doucement.

Puis ma vie personnelle s’est fracturée elle aussi de toutes parts. Les accidents de la vie comme on les appellent. Et c’est exactement lorsque je perdais totalement pied dans les paradis artificiels qu’un tapis de yoga m’a ramené sur terre. Ancrage. Résilience. Acceptation.

J’ai découvert une autre pratique. J’ai eu ce besoin inexplicable d’approfondir mes connaissances, essayer de comprendre pourquoi la vie pouvait être si violente.

J’ai fait plusieurs retraites dans l’ashram Sivananda de Orléans. Étudier les textes, pratiquer assidûment les asanas, la méditation, découvrir le karma yoga, le bhakti yoga et les mantras.

En juillet 2014 je suis partie trois mois dans l’ashram Sivananda de Nassau aux Bahamas pour faire leur programme « Karma Yoga » ; apprendre à donner sans rien attendre en retour, découvrir l’égo et sa prison dorée.

De retour en France c’est une rupture des ligaments croisés à ski qui m’éloigne du tapis pendant plusieurs mois. J’y reviens en phase de rééducation par le biais du Bikram Yoga. Aussi critiqué et critiquable soit cette pratique je dois avouer qu’elle m’a aidé à retrouver la mobilité dans mon articulation et un certain lâcher-prise mental.

Mais que ce soit l’ashtanga yoga, Sivananda ou celui de Bikram Choudhury, je n’adhérais pas au concept de séries. Toujours la même. Toujours la même. Toujours la même. À des années lumières de ma vie et de ma vision de la vie. La Vie est un mouvement continuel, tout comme notre corps, nos opinions, la nature, l’océan, la neige, le vent. Tout bouge, tout change, tout le temps.

Je me suis donc tournée vers le Vinyasa Flow yoga, une pratique fluide qui se déroule telle une vague sur la surface de l’eau. Le mouvement calé sur la respiration. La respiration connectée au mental. Et c’est là, précisément lorsque les trois sont alignés que la magie opère, que tu es, tout simplement, ici et maintenant.

Ainsi, tu vas avec le Flow. Mes élèves vous le diront, je le répète souvent « Go With the Flow ». Tel est mon mantra.

Blog

Alimentation & Chakras #1

Alimentation & Chakras #1

Et sinon, tu manges comment toi ? On parle souvent de l’intestin comme du premier cerveau. Des causes de la déprime liés à ce qui se trouve dans notre assiette. Sans oublier le concept du « manger ses émotions » ou au contraire se priver...

lire plus
Le jour d’après

Le jour d’après

Tu l’as entendu lors de tes cours de yoga. Tu l’as lu dans ton livre de développement personnel ou dans le dernier article de ton magazine préféré. Tu l’as épinglé sur la porte de ton frigo. Tu n’as peut-être rien fait de tout...

lire plus
Et si on s’aimait ?

Et si on s’aimait ?

J’observe la colère. Tu sais, celle qui vient chauffer le bas ventre et nouer les tripes. Je respire à travers. J’observe cette émotion et me demande ce qu’elle permet de mettre en lumière, car elle n’est pas juste là pour me...

lire plus

Newsletter

Tu veux en savoir plus sur mes prochains cours, ateliers, journées et séjours yoga ? N’hésites pas à t’abonner à ma newsletter. Restons connectés pour mieux nous retrouver.

Les prochains événements

X